Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'extraordinaire maman pivert

l'extraordinaire maman pivert

les petites aventures d'une maman pivert et de son petit poussin. Du créatif, du récréatif, des coups de coeur et des coups de gueule, ces chagrins et des câlins... Le plus extraordinaire de la famille pivert.

mère célibataire, c'est génial

pas content!
pas content!

Quand tu es mère célibataire, c'est génial !
D'ailleurs, toutes les mamans normales t'envient, et elles ne se privent pas de te le faire savoir. Oui, elles envient combien tu es chanceuse de ne pas avoir un mari à la maison qui attend son repas, que sa maison soit propre et bien rangée... Oui, toi tu as la chance de pouvoir vivre dans tout le désordre que tu veux, de ne pas cuisiner... Toi tu as la chance de n'avoir personne pour te contredire, te faire des reproches, t'engueuler. Toi tu as la chance de faire tout ce que tu veux. Oui, tu es libre ! Quelle chance !

Hé ! Toi, la mère normale ! Oui, toi. Tu crois que j'aime ça, n'avoir personne pour me tenir compagnie, personne pour m'aider un peu dans les tâches du quotidien, personne pour gérer l'éducation du petit, personne pour me veiller quand je suis malade, personne pour me consoler quand je suis triste, personne pour m'encourager quand je doute, personne pour me guider quand je me perds... ? Tu crois que c'est mon rêve de passer mes repas en solitaire devant La Petite Maison Dans La Prairie ?
Et si j'ose me plaindre... (quoi j'oserais?), tu me conseilles d'être patiente, que le bon viendra, que je n'ai qu'à chercher aussi !
Évidemment. Et tu crois que je reste assise devant la télé à attendre que le prince charmant sonne à ma porte ? Mais dis-moi, tu veux que je cherche comment ? Tu veux que je fouille dans les poubelles ? Ou que je me promène dans la rue avec un écriteau ?
Ah, les sites de rencontre sur internet ? Mais oui tiens. Allons-y. On aura qu'à dire que je suis la fille parfaite que j'ai toujours rêvé d'être, et forcément avec une belle photo de moi d'il y a six ou sept ans (un peu photoshopée), c'est clair que je vais avoir des prétendants ! Oui, à la pelle les prétendants. Sauf qu'ils auront tous bidouillé leur profil (comme moi), et que peut-être ils seront juste des obsédés sexuels, ou simplement déjà mariés, ou sans-papiers... Donc l'idée de faire les poubelles, c'était pas une si mauvaise idée après tout...
Ah, mais si je fais pas un effort aussi ! Oui, donc un petit effort. Il y a les amies et leurs frères, cousins, oncles (et autres liens de parenté). J'avoue que ça aurait pu marcher, mais forcément au final il a quinze ans de plus, ou alors il a le quotient intellectuel du poisson rouge (mes excuses au poisson rouge), ou tout simplement il habite à l'autre bout du pays, voire du continent... Bon, et si je retournais faire la poubelle...
Oh, mais quelle mauvaise foi ! Mais je n'ai qu'à sortir un peu aussi ! Mais oui sortir : quand le petit est au lit, je ferme la porte à clé pour ne pas qu'il s'échappe, et je vais faire un tour ? Bon, ok, admettons que l'une de mes amies (qui a déjà trois enfants) accepte de me le garder un soir, je sors où ? Parce que si c'est pour débusquer la perle rare en boîte de nuit ou dans un bar, je peux aussi bien retourner à mes poubelles. Donc, dis-moi, ça existe le club des célibataires trentenaires sérieux prêts à se marier avec une femme divorcée qui a déjà un enfant ?... Non ? Ça serait trop facile aussi...

Non, mais tu as raison, je ne suis pas malheureuse comme ça après tout. Et puis je ne suis pas vraiment toute seule, puisque j'ai un enfant. Ça met de la vie dans la maison. Allez c'est génial !

Et puis je n'ai qu'un enfant, un seul ! Donc ce n'est pas trop dur. Oui, un seul. Combien de fois j'ai pu entendre cette phrase, à la sortie de l'école : oui, pour toi c'est facile tu n'en as qu'un seul ! C'est sûr, seule avec six enfants, je pense que ça aurait été un peu moins facile... Mais là, avec un seul, tout est facile. D'ailleurs c'est tellement facile que, pour mettre un peu de piment dans ma vie trop parfaite, je savoure les jours où il est malade, les stages à l'hôpital... Passer quelques nuits blanches, seule, à veiller un enfant brûlant de fièvre, toussant, mouchant, chouinant... ça aide vraiment à se dire que oui c'est une chance de n'en avoir que un.
Mais si c'est si génial de n'avoir qu'un seul enfant, pourquoi tu ne t'es pas arrêtée à cette chance, à ce pur bonheur, toi la mère normale qui en a deux, trois, quatre... ? Parce que tu es maso ?
Si je n'ai qu'un enfant, ce n'est pas parce que je trouve la vie plus facile comme ça, non. C'est juste parce qu'on ne peut pas faire un enfant toute seule !

Oui, j'aimerais un deuxième enfant, même si ça implique des nuits blanches et un tas de problèmes dont tu sais te plaindre, parce que ça voudrait dire que ma vie a changé et que je ne suis plus seule.
Oui, j'aimerais beaucoup un deuxième enfant, parce que je serais alors une mère normale, et alors j'aurais enfin le droit de demander de l'aide sans avoir à me sentir coupable de ne pas toujours y arriver avec seulement un.
Et alors, pour respecter la logique de la mère normale, j'irai demander de l'aide à la pauvre mère célibataire qui galère et qui ne pourra pas me refuser ce service, parce que, après tout, être une mère célibataire, c'est facile, c'est génial !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article