Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'extraordinaire maman pivert

l'extraordinaire maman pivert

les petites aventures d'une maman pivert et de son petit poussin. Du créatif, du récréatif, des coups de coeur et des coups de gueule, ces chagrins et des câlins... Le plus extraordinaire de la famille pivert.

Temps - semaine 10 - projet 52 2016

Temps - semaine 10 - projet 52 2016

Pour cette dixième semaine du projet52 de Milie C'est quoi ce bruit? le thème donné est TEMPS.

Le temps passe. Il passe même parfois trop vite, au point que ça nous inquiète, qu'on se sent dépassé par les événements, épuisé, perdu... On voudrait faire une pause, déconnecter, mais rien à faie, tic tac tic tac, le temps continue de passer, égrainant ses heures, ses minutes, ses secondes dans une spirale infinie.
Le temps peut avoir un coté destructeur. Mais heureusement, parfois le temps peut-être aussi salvateur, comme il l'a été pour moi...

Le temps cicatrise les blessures. Certes on n'oublie pas, mais avec le temps les choses nous apparaissent différentes, moins douloureuses.
J'ai eu une vie de couple houleuse, avec des conséquences désastreuses sur ma confiance en moi. Je suis passée par plusieurs phases :
Le temps du "je prends sur moi", où on supporte tout, où on minimise, on se dit que ça passera, que ce n'est pas si grave...
Le temps du "c'est ma faute/c'est pas sa faute", où on lui trouve des excuses, où on se culpabilise, où en s'en veut aussi d'accepter ça.
Cela peut mener à un temps de rejet de soi et d'autodestruction, où on a besoin de dix douches par jours, où on ne supporte plus de se voir dans un miroir, où on se fait physiquement du mal à soi-même (pour se punir?)...
Après vient le temps de la colère, où on en veut à la terre entière de tourner normalement alors qu'on vit, nous, dans un cauchemar, où on en veut à ceux qui nous entourent de ne pas voir que ça va mal, alors même qu'on fait semblant que tout va bien...
Et puis heureusement vient le temps d'ouvrir les yeux, l'instant T qui fait tilt, la révélation, comme une gifle qui nous sort de cette torpeur et qui fait prendre ses jambes à son cou. On fuit, ça fait du bien, on se sent libre, mais ça ne dure qu'un temps.
Car vite arrive le temps de la peur, où chaque bruit nous ramène en arrière, où on craint pour sa vie, pour celle de son enfant...
Alors vient le temps de se battre... Et tout ça prend du temps, beaucoup de temps, et ce temps c'est de l'argent (le malheur des uns fait le bonheurs des avocats autres).

Le temps a passé, et maintenant je peux vraiment dire que le temps a fait son travail. Le temps a cicatrisé mes blessures. Le temps n'a pas effacé ce que j'ai vécu, mais il l'a bel et bien rangé dans sa case "passé", et même si de temps en temps il m'arrive d'y penser, la page est tournée, la vie continue.

Il est temps pour moi de vivre, et de prendre mon temps pour savourer chaque instant de bonheur qui s'offre à moi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article