Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'extraordinaire maman pivert

l'extraordinaire maman pivert

les petites aventures d'une maman pivert et de son petit poussin. Du créatif, du récréatif, des coups de coeur et des coups de gueule, ces chagrins et des câlins... Le plus extraordinaire de la famille pivert.

Le plus petit des muezzins

Le plus petit des muezzins

Le mois de Ramadan est fini, aujourd'hui nous célébrons l'Aïd al Fitr (une des deux fêtes musulmanes). Pendant ce mois sacré, j'ai voulu lire à Petit Poussin des livres jeunesse qui parlent de notre religion (sans vouloir pour autant faire un cours de théologie), mais les livres abordant ce thème dans la littérature jeunesse dans les maisons d'éditions classiques sont rares et véhiculent souvent des clichés...
Mais j'ai trouvé ce livre qui m'a vraiment plu, et que j'ai acheté 6€ :
Le plus petit des Muezzins, Claire Jobert, Editions Maison d'Ennour (une maison d'éditions plus spécialisée dans l'islam).

4ème de couverture : A l'heure de la prière de l'Aube, Abdollah, le muezzin du village, n'a pas chanté l'Adhân. Nourredine, un enfant malvoyant, prend alors la décision de le remplacer pour réveiller les habitants du village. Grizli, son ami le hibou, le guide sur le chemin qui mène à la mosquée, trois canards leur emboîtent le pas à la queue leu leu. Bientôt l'étrange cortège est rejoint par le chien du berger.

Le plus petit des muezzins
Le plus petit des muezzins

Ce livre m'a plu car il raconte une histoire riche, qui aborde non seulement l'importance de la prière en islam (c'est un des 5 pilliers de la religion, quand même) mais aussi des thèmes comme la différence (l'enfant est aveugle), la confiance en soi (personne ne le laisse jamais rien faire à cause de son handicap, c'est pour lui l'occasion de faire ses preuves)... avec une pointe d'humour (le cortège d'animaux).
J'aime beaucoup les illustrations qui accompagnent le texte, que ce soit les grandes images qui occupent toute une page ou les petites qui se glissent sur le bord du texte.
Le récit est assez dense (le livre contient 32 pages dont plus de la moitié de ne se constitue que de texte), il s'adresse sans doute à un public à partir de 5-6ans, pour des enfants qui aiment les longues histoires.
J'apprécie aussi les petites notes en bas de page, qui donnent les définitions des termes qui sont propres à l'islam, comme l'Adhân (l'appel à la prière des musulmans), muezzin (celui qui appelle les gens à la prière)... et qui permettent de lire ce livre à tous.
J'aime aussi ce livre parce que je trouve tout simplement cette histoire très belle, elle véhicule des émotions (peut-être parce que je suis hypersensible), et on n'a pas peur d'y montrer un adulte qui pleure (vous admettrez que c'est peu courrant, dans un monde où on a tendance à dire aux enfants "pleure pas, t'es grand"...).

Peut-être que ce livre m'a touchée parce que je suis une musulmane convertie, et peut-être qu'il laisserait indifférent un non musulman, mais j'avais envie de partager ce petit coup de coeur littéraire qui sort de l'ordinaire.
 

Le plus petit des muezzins

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article