Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'extraordinaire maman pivert

l'extraordinaire maman pivert

les petites aventures d'une maman pivert et de son petit poussin. Du créatif, du récréatif, des coups de coeur et des coups de gueule, ces chagrins et des câlins... Le plus extraordinaire de la famille pivert.

au secours, j'aime pas l'école!

"tu comprends rien!", "je te déteste!", "je veux plus jamais te revoir!"... Ce sont les petites phrases tendres que j'entends (trop) souvent en ce moment. Et même si je sais bien que, au contraire, mon Petit Poussin m'aime de tout son coeur, il m'est difficile d'encaisser. Par moment, j'ai vraiment le sentiment d'être dépassée, démunie face à cet enfant qui éprouve une telle colère, un tel mal-être. Je tatonne pour trouver des solutions, mais on ne m'a pas fourni de mode d'emploi, et quand ça part en sucette, je me sens nulle. Et c'est vraiment terrible ce sentiment d'être une mauvaise mère...

Petit Poussin fait des crises pour ne pas aller à l'école: "j'y vais pas!, Tu leur dis que je suis absent." C'est une phrase quotidienne (voire deux fois par jour). Mais parfois ça va plus loin, il pleure, ou il pète un câble, essayant de me taper, de lancer tout ce qu'il trouve, il hurle... et je dois user de la force pour qu'il se prépare. Non, je ne lui mets pas de fessée, mais je dois le maintenir fermement, ou le plaquer au sol... je déteste ça! Je suis obligée de prévoir 10 minutes de plus, pour être certaine de partir à l'heure, sinon on serait en retard tous les jours. Je crois que la résistance est plus forte l'après-midi, quand il faut y retourner.

Ce midi la crise a été exceptionnelle, du jamais vu. Je me suis pris un jouet dans la tête, il a claqué les portes de nos chambres, il a pleuré sur mon lit, décidé qu'il s'en allait pour de bon, et il a commencé à arracher les photos de lui qui décorent notre nid... Et puis la tension est retombée en une minute, il m'a balancé un oreiller dans la tête de toute ses forces en hurlant qu'il me détestait, je lui ai renvoyé, il me l'a relancé... une douzaine de fois, de moins en moins fort... et puis il a éclaté de rire, il m'a dit "pardon", m'a fait un bisou et est parti mettre ses chaussures. C'était trop pour moi, j'ai pleuré, bêtement.

Tout ça parce qu'il ne veut pas aller à l'école! A moins qu'il y ait autre chose... J'ai pris rendez-vous avec la maîtresse pour en parler, parce que Petit Poussin ne fait que se plaindre de l'école: c'est trop nul, on fait rien. Ou c'est trop difficile, on fait que travailler. J'en ai marre qu'on me donne toujours des ordres. Personne ne m'aime. J'ai pas d'amis. Untel a dit que j'étais ceci... Machin a dit que je ne devrais même pas exister...
On a déjà vécu ça l'année dernière, et j'avais pris rendez-vous avec les enseignantes pour en parler, mais le ressenti de Petit Poussin ne correspond pas du tout à ce qu'on peut observer en classe. Il se sent nul, dit qu'il n'arrive à rien, mais il réussit bien. C'est un bon élève, calme et respectueux, qui ne pose aucun problème. Il dit qu'il est tout seul, mais il s'amuse en récréation, il participe aux activités de groupe et est choisi comme n'importe quel autre enfant, il n'est pas mis à l'écart... Bref, pas de problème pour l'école, donc zéro solution. J'espère que cette fois on arrivera à mettre le doigt sur ce qui ne va pas. Parce que si Petit Poussin est un enfant "parfait" à l'école, pourquoi il crise comme ça pour ne pas y aller? S'il n'a pas un problème avec l'école, alors c'est qu'il a un problème avec moi?!

De mon coté, l'an dernier, je lui avais écrit une petite histoire, qu'il m'a fait arranger pour que ça reflète au mieux son ressenti. (J'hésite à la publier sur le blog, parce que même si ce n'est pas de la grande littérature, et même si je ne veux pas gagner d'argent avec, je veux pas qu'on me la vole, que quelqu'un se l'approprie et en fasse quelque chose de "commercial"...). Ca avait fait son petit effet, en plus de s'entendre dire par la maîtresse qu'il était un excellent élève. Il avait besoin de se sentir "estimé".
J'ai mis en place le bilan positif de la journée: on essaie de trouver au moins trois choses qui nous ont plu chaque jour. Ce n'est pas encore au point, Petit Poussin est assez négatif (par exemple: J'ai gagné à tel jeu! mais bon j'aurais pu perdre aussi...), mais on progresse...

Je sais que la vie n'est pas que licornes, arc-en-ciel, paillettes et cupcakes, mais je voudrais bien aussi que ça ne soit pas que nuages noirs, tempêtes et pluies... Je n'attends pas une solution miracle, mais je voudrais qu'on évite au moins de sombrer dans la phobie scolaire, ou la déprime... il n'a que 5 ans et demi, il est en maternelle, il est loin d'en avoir fini avec l'école, donc ça serait quand même plus sympa pour tout le monde si ça se passait un peu mieux...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article